Parmi les métiers liés à l'humanitaire, la profession de recruteur de donateurs est probablement l’une des plus accessible pour intégrer ce secteur. De plus, elle est essentielle en appui des associations et des ONG afin de collecter un maximum de fonds.

Qu'est-ce qu'un recruteur de donateurs ?

Le recruteur de donateurs est chargé de recruter des donateurs pour une association à but non lucratif. Pour être considéré comme un donateur régulier, un particulier doit s'engager à faire un don mensuel à ladite association par le biais d'un prélèvement bancaire mensuel.

Il s'agit d'un poste de communicant à vocation humanitaire avec pour cible le grand public.

Concrètement, quelles sont les missions d'un recruteur de donateurs ?

Le recruteur de donateurs travaille dans la rue, en porte-à-porte ou en centre commercial. Vous en avez peut-être même déjà rencontré. Il s'agit pour lui d'entrer en contact avec un maximum de personnes, d'instaurer un dialogue, de les sensibiliser aux actions de l’association et aux intérêts pour l’association d’un soutien régulier. Le discours est assez pédagogique : présenter l’objet social de l’ONG et l’intérêt des dons réguliers pour une association. L'objectif est de réunir un maximum de dons par le biais de virements bancaires mensuels à ladite association et déductibles des impôts.

Faut-il une formation particulière ?

ONG Conseil offre à chacun de ses nouveaux recruteurs de donateurs une formation initiale de deux jours. Elle est obligatoire et rémunérée. Il ne faut donc aucun diplôme en particulier pour se lancer.

Quelles sont les qualités requises ?

- le dynamisme : il doit arrêter un maximum de passants.

- la persévérance : il doit accepter d'essuyer plusieurs refus avant d'entrer en communication avec un futur donateur et doit garder le sourire.

- la capacité à créer un dialogue : c’est un métier de communicant.

- le fait d’assumer la dimension financière : l’objectif est de collecter un maximum de dons. Pour cela le recruteur de donateur propose aux passants de les accompagner à la banque.

Qui peut devenir recruteur de donateurs ?

- les personnes souhaitant travailler dans l'humanitaire et le secteur social

- les étudiants cherchant un travail ponctuel sur quelques semaines, quelques mois ou à l’année

- les seniors désireux de retrouver une activité professionnelle valorisante

- les profils en quête d'un métier atypique cherchant à se reconvertir

- les non diplômés mais désireux d’évoluer vers des postes de cadre à responsabilité

- les chercheurs d’emploi souhaitant s'insérer rapidement sur le marché du travail

- les curieux toujours à l'affût de nouvelles expériences

- ...

Quels sont les avantages du métier ?

L'emploi de recruteur de donateurs constitue une expérience unique et enrichissante. Elle permet de se dépasser tout en œuvrant directement pour une association ou une ONG. Sans compter que pour de nombreux étudiants, le métier de recruteur de donateurs constitue bien souvent leur première expérience professionnelle, celle qu'ils pourront mettre en avant sur leur CV. N'oublions pas qu'il s'agit d'un travail exigeant !

Quel est le salaire d'un recruteur débutant ?

Chez ONG Conseil, chaque recruteur de donateurs débute par un contrat de travail à durée déterminée de 5 à 7 semaines et renouvelable. La rémunération est exclusivement fixe. Elle est supérieure de 12,7 % par rapport au SMIC. Ainsi, vous toucherez 11 € brut/heure auxquels s'ajoutent 10 % de prime de précarité et 10 % d'indemnités de congés payés. Pour une mission de 5 semaines à temps plein (incluant les 2 jours de formation), le recruteur de donateurs est ainsi rémunéré 2 329,25 € brut. Pour une mission similaire de 6 semaines, le salaire monte à 2 795,10 € brut.

Sur les villes de Paris et Lyon, la rémunération fixe atteint 15,27 % de plus que celle du SMIC, se fixant à 11,25 € brut/heure. Les primes de 10 % liées à la précarité et aux congés payés sont évidemment maintenues. De ce fait, un recruteur de donateurs parisien ou lyonnais à temps plein gagne 2 382,19 € brut pour un CDD de 5 semaines et 2 858,63 € brut pour un CDD de 6 semaines (les 2 jours de formation sont également inclus dans les jours rémunérés).

ONG Conseil France propose des chèques déjeuner de 9 € à ses collaborateurs dont elle prend en charge 55,55 % (soit 5 €).

Une flexibilité autour des horaires :

Il existe deux types de contrat de salarié proposés par ONG Conseil aux recruteurs de donateurs :

- un CDD à temps plein.

- un CDD à temps partiel.

Celui-ci est laissé au choix du candidat, en fonction de ses disponibilités et de ses besoins.

Les horaires et le rythme de travail sont les suivants :

Pour un temps plein (5 jours par semaine), vous travaillez de 11H à 19H, du lundi au vendredi ou du mardi au samedi.

Pour un temps partiel (3 ou 4 jours par semaine), vous travaillez en journée de 11h00 à 19h00, du lundi au vendredi ou du mardi au samedi.

A temps partiel, vous avez également la possibilité de postuler avec des rythmes de travail différents : de 11h00 à 16h30 ou de 14h30 à 19h00 sur 4 jours par semaine.

Quelles sont les perspectives d'évolution ?

Ce poste s'avère un tremplin pour certains. Rapidement, le salaire peut progresser à 14 € brut/heure (poste de recruteur de donateur booster). Lorsque la vocation s'impose, des postes de cadre et d'encadrement sont à pourvoir au sein d'ONG Conseil.

- vous devenez systématiquement "recruteur de donateurs confirmé" dès 300 heures passées dans la rue (soit environ l'équivalent de deux missions). Votre salaire est aussitôt revalorisé à 30,63% au-dessus du SMIC sans que vos missions ne changent. Dans certains cas, il existe même des possibilités d'hébergement à la charge de l'employeur dans le cadre des missions itinérantes.

- Parallèlement, le titre de "recruteur de donateurs booster" peut être accordé. Il s'agit de donner l'exemple au sein de son équipe en termes de discours à adopter, d'attitude à conserver et/ou au vue des résultats obtenus. La rémunération grimpe alors à 43,44 % au-dessus du SMIC.

- Au fur et à mesure des missions les meilleurs évoluent vers des postes de cadre en tant que "Responsable d'équipe". Puis ils peuvent encore évoluer et devenir chargé d’entretien. Là, ils apprennent à mener un entretien d’embauche et à détecter de nouveaux talents pour constituer leur propre équipe de recruteur de donateurs. les meilleurs d’entre eux peuvent également devenir formateur. Les primes des chargés de recrutement sont de 250 € par mission tout comme les primes des chargés de formation.

- Vient alors la promotion au poste de "Responsable de programmes terrain" (17,16 € brut/heure).

ONG Conseil, c'est aussi pour ses salariés :

_ Un Comité d'Entreprise

– Des séjours organisés avec l'association Comme les Autres

– Des événements internes tous les mois

– Un budget supplémentaire par équipe pour les déjeuners

– Des exposés rémunérés

– Une exigence éthique forte

Partagez